• A partir du tableau "Le moulin de la galette" de Renoir, racontez la scène comme si vous y étiez, et terminez par une phrase imposée.

    Au moulin de la galette

    J'étais venu au Moulin de la Galette pour la voir, car je savais qu'elle serait là. Et que se passe t-il ? Me voilà assis là, devant ma troisième absinthe, canotier sur la tête à côté de mon pote Fifi et son haut de forme bizarre, à la regarder qui parle à ses amies, à sa sœur, et à n'importe qui, sauf à moi. Pourtant elle me voit, non ? Elle me connaît, évidemment, de vue bien sûr, mais elle fait comme si je n'existais pas ! Je la regarde avec avidité, si belle dans sa robe sombre, son bonnet qu'elle a dû faire elle-même, et son tour de cou noir qui met en valeur la blancheur de sa peau et le début de sa gorge ! Et pourtant je ne peux m'empêcher de penser « Quelle ignominie», m'ignorer ainsi, c'est exprès qu'elle agit ainsi, que lui ai-je fait, ça promet si malgré tout un jour on est ensemble ça va être dur...Tiens, une java est lancée, j'y vas t'y, j'y vas t-y pas ? Oui, mais si elle refuse, c'est la honte suprême.. Et pourtant, tiens elle vient de refuser à ce type en melon qui en a trouvé une autre illico, y en a qui savent y faire quand même. Mais peut-être qu'elle attend que je l'invite, justement ? Elle se garde pour moi, ça c'est bien possible. Oui oui oui, voilà ça doit être ça, alors j'y vais. Zut, j'ai trop tardé, la danse est finie, après c'est une polka je ne sais pas danser ces trucs là, et puis ça n'a aucun intérêt, on se touche à peine, tout ce qu'on récolte c'est de transpirer sous les bras et après ça pue. Mais qu'est ce qu'elles ont à bavasser comme ça ? Les femmes ont toujours des trucs très importants et très longs à se raconter, on se demande bien pourquoi elles viennent faire ça ici dans le bruit, elles seraient mieux chez elles devant un thé dans le silence. Ici, c'est la danse et la rencontre des corps et des esprits, enfin pas trop les esprits.

    Pfff ! (gros soupir) Je fais quoi ? Elle est toujours aussi occupée, ça fait un quart d'heure qu'elle tient le crachoir, elle m'énerve, elle me regarde toujours pas alors que je ne la quitte pas des yeux. Et Fifi qui me dit des trucs sans intérêt comme d'habitude j'écoute même pas et il ne s'en aperçoit pas l'andouille. Non, je suis méchant, c'est pas un andouille, mais tout le monde m'énerve, là. Hep garçon, encore une absinthe siouplait ! Faut que je m'arrête quand même sinon au lieu de lui sortir des mots doux je vais finir par lui bredouiller des âneries d'ivrogne avant de lui dégueuler sur les pieds. Enfin non, là je dis des âneries, il m'en faut plus pour en arriver là...

    Tiens j'avais pas fait attention à sa sœur, assise à demi retournée sur le banc, je la voyais pas, y avait l'autre qui la cachait. Hum, elle est pas mal non plus, avec sa petite robe rose à rayures, c'est original et mignon comme tout. Et ses cheveux blonds, tout à fait charmant ma foi ! Et elle a l'air plus jeune aussi, elle a tout de la petite midinette innocente du 18ème, j'aime bien les petites jeunes, y a tout à leur apprendre. Enfin, je sais pas, si ça se trouve c'est elle qui m'apprendrait des trucs, parce que moi, l'autre sexe, je l'ai pas beaucoup fréquenté à vrai dire, mais mes potes, et Fifi en particulier, il m'en a raconté tellement que j'ai l'impression de l'avoir fait à sa place tellement j'y ai pensé après. Ah, ça y est, elle m'a regardé ! Elle m'a même fait un sourire, enfin je pense que c'est à moi, car autour y a personne d'intéressant, mais quand mon regard a croisé le sien, ça m'a rendu tout chose, ça m'a grimpé dans la moelle épinière et redescendu jusqu'au scrotum, j'ai jamais ressenti ça...

    Bon allez, je laisse tomber la pimbêche et je vais m'occuper de sa soeur. Pour de vrai. J'étais venu pour l'autre, et je trouve beaucoup mieux, c'est mon instinct qui le dit. C'est bien le hasard, finalement, car il nous fait vivre des choses qu'on n'attendait pas, même si je ne crois pas aux rencontres fortuites...


     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :